Vallires Haute Savoie 74150
Histoire : De l’époque Romaine jusqu’au 16esiècle
L’implication de l’histoire du Duché ou des différents pays européens dans la vie quotidienne locale.
Le village de Vallières est posé sur un plateau légèrement vallonné, bien exposé et fertile, sillonné par de nombreux cours d’eau et parsemé de sources abondantes et d’excellentes qualités.
Ce n’est pas étonnant si dès les premiers siècles, lors des colonisations Allobroges, Romaines, ou Burgondes, cette contrée a sut séduire les hommes qui s’y sont installés.
Les Romains succèdent aux Allobroges et créent des « villas », ancêtres des hameaux et villages. La voie Romaine qui va de Chambéry à Genève passe par le vieux bourg de Vallières et témoigne de son ancienne activité. Peu d’archives et de textes sont parvenus jusqu’à nous exceptés quelques vestiges dont les plus nombreux ont été mis à jour au cours du 19e siècle. Environ une demi douzaine de « villas » occupe le territoire de Vallières.
En 1869 un cultivateur trouve à la « grande vigne » une ancienne hache à ailerons (1). En 1873, Louis Revon, membre de l’Académie Florimontane (2)dépose dans les collections de l’Académie des antiquités trouvées à Vallières : une gargoulette en terre, un contrepoids, et une petite fiole en verre (3). En 1877 à Jussy « chez Michaud » on trouve une monnaie de Trajan, des clous, une ampoule de verre, des poteries(4)
Au 3e siècle, le chaos succède à l’ère Romaine. Les Alamans venus du Nord Est font des ravages dans nos contrées, déstabilisant le pouvoir en place et détruisant tout sur leurs passages.
Au 4e siècle Genève s’articule autour d’un évêché qui aura une importance capitale pour la vie des Valériens.
Au 5e siècle les Burgondes s’installent en Savoie de façon plutôt pacifique.
Jusqu’au 11e siècle les Carolingiens succèdent au Mérovingiens. Le Royaume de Charlemagne aura son apogée, divisé en « Pagus » ou Pays, on voit déjà apparaître le nom de « Saboïa » Savoie, et de « Pagus Albanensis » Pays de l’Albanais.
Rodolphe III, arrière petit fils de Rodolphe Ier, Roi de Bourgogne unit son Royaume au Saint Empire Romain de l’Empereur Conrad II, soutenu par un grand Seigneur de la « Saboïa », le Comte Humbert, dit « aux blanches mains »(5) qui, pour beaucoup, serait le créateur de la Maison de Savoie.
Au 11e et 12e siècles les Évêques et Comtes de Genève réorganisent leur diocèse en paroisses, parsemées de monastères et d’établissements religieux, le système féodal se met en place.
Vallières dépend du décanat(6) de Rumilly inclus dans le Genevois jusqu’au XVe siècle. Mais devant la puissance grandissante de la Maison de Savoie, les Comtes de Genève s’affaiblissent peu à peu. Le Faucigny est annexé à la Savoie en 1355 finissant ainsi d’encercler le Genevois. En 1401 règne le dernier Comte de Savoie, Amédée VIII. Il parvient à acheter des derniers Comtes de Genève, le Comté de Genevois, l’une des dernières enclaves dans un Royaume déjà considérable, qui s’étend à la fin de son règne, en Bresse, Bugey, Pays de Gex, Genevois, Faucigny,Chablais, Savoie propre, Tarentaise, Maurienne, Comté de Nice, Principauté du Piémont, Val d’Aoste, Suze, Canton de Vaud et partie du Valais, et au-delà...Ce qui lui confère désormais une place respectée et reconnue sur l’échiquier Européen. Vallières intègre définitivement la Maison de Savoie.
En février 1416, l’empereur Sigismond, séduit par la puissance et les qualités de chef d’État du Comte Amédée VIII, l’honore en lui conférant le titre de Duc. C’est la naissance du Duché de Savoie.
Amédée VIII donne à son fils cadet, Philippe, l’apanage du Genevois, en excluant Rumilly et ses environs. Vallières sera donc sous la coupe directe des Ducs de Savoie qui se succèdent les uns aux autres jusqu’en 1535 période marquant la fin du moyen âge en Savoie.

Sommaire   Suite

 

(1) Revue Savoisienne 1876
(2) Académie fondée par Saint François de Sales en 1606
(3) Revue Savoisienne 1873
(4) Amis du Vieux Rumilly et Albanais n°22
(5) Histoire des communes savoyardes J.Y Mariotte & H. Baud.
(6) Zone géographique regroupant un certain nombre de paroisses. Histoire de Rumilly F. Croisollet.