Vallires Haute Savoie 74150
Histoire de la commune
Vous aimez les voyages ?
Vous aimez les histoires, et les légendes ?
Oui !!?

Alors installez vous bien confortablement dans votre fauteuil, nous allons vous emmener à travers les couloirs du temps jusqu’au Pays de Vallières, en l’an de grâce 1550, où le Seigneur du lieu régnait alors en maître.

En ce temps là, point de République, ni de démocratie, les villageois vivent au rythme de la nature et des saisons, orchestré par le bon vouloir du Seigneur de Vallières qui a droit de vie et de mort sur ses hommes justiciables, taillables et corvéables à miséricorde.

Son pouvoir est symbolisé par l’érection, sur le sol de sa seigneurie, de fourches patibulaires ou potences. Lesquelles sont chargées de rappeler à l’ordre, à la fidélité et à l’obéissance l’ensemble de la population.

Le Seigneur, qui dans ce cas là, possédait le pouvoir de haute et basse justice sur ses terres, pouvait à tout moment organiser un procès, nommer procureurs, juge, jury et bourreaux. Il pouvait faire exécuter les sentences, amendes et châtiments sans être inquiété par qui que ce soit.

Son homme de main, ou secrétaire était son Châtelain, non pas quelqu’un qui possédait ou habitait le château, mais plutôt une personne qui administrait pour le Seigneur, la Châtellenie, zone ou fief dépendant du château.

Le Châtelain était chargé, pour le compte du seigneur de collecter les impôts et taxes, les droits en nature, etc.… il proclamait aussi le dimanche à la sortie de la grand messe lorsque toute la population était présente, les interdits, décrets, recommandations édictés par le seigneur. Sa voie résonne encore ……

« Oyez, oyez, bonnes gens !! L’on fait inhibition et défense, de la part du Seigneur, à tous manants et habitants rière le ressort de la juridiction de Vallières de blasphémer le saint nom de Dieu, de mépriser les saints et saintes du Paradis, sous peine de 25 éscus.

L’on défend de faire bruit et scandale dans les églises durant le Divin Office d’y organiser des danses même le jour du saint patron, à même peine.

L’on défend aussi toutes sortes de jeux de quilles, cartes et dés pendant l’office divin, ou de vendre des bestiaux ou marchandises à l’intérieur de l’église à peine de 50 £ivres.

L’on défend à toutes personnes de chasser et tirer les pigeons, perdrix et gibier roux, ni les prendre aux filets, pièges et autres engins à peine de 100 £ivres et même de galère.

L’on défend de pécher dans la rivière du Fier à peine de 50 £ivres.

L’on défend de laisser paître les bestiaux sur les possessions d’autrui à peine de confiscation desdits animaux.

L’on défend de se mêler des biens et héritages des enfants pupils sans bon inventaire, devant bonne autorité et témoins à peine de 50 £.

L’on défend les assemblées nommées Basoches, et autres charivaris à peine de 50£.

L’on défend aussi de permettre mariage clandestin et de marier les filles qu’en âge de pouvoir le faire, et en présence des parents et témoins toujours devant le curé ou vicaire des lieux……. »

Voilà de véritables clichés de l’époque directement tirés des vieilles archives !
Une époque aux allures de dictature !
Non, il faut se mettre dans le contexte.
N’avons-nous pas, de nos jours, un peu l’équivalent ?…
Les interdictions liées à : la vitesse, l’alcool, le tabac, les agressions verbales et physiques, les stationnements, la circulation, le bruit après une certaine heure, la cueillette dans la nature, chasse interdite ou réservée, pêche ou baignade interdite, etc….à méditer... !?

Pour en savoir plus sur l’évolution de l’histoire, de nos mœurs et coutumes, ou plus généralement de la vie à Vallières durant le dernier millénaire, connectez vous sur le site Internet de notre commune, et dans la rubrique Histoire, suivez pas à pas les épisodes que nous vous proposerons, retraçant chacun, une période de notre cher village. Les modalités vous serons donnée dans notre prochain bulletin municipal.
D’ores et déjà voici un avant goût de la trame utilisée pour retracer les mille ans d’histoire à Vallières, que nous vous proposons en 4 étapes :

Première partie : De l’époque Romaine jusqu’au 16e siècle.
1535 marquant la fin du Moyen Âge en Duché de Savoie

Deuxième partie : du 17e siècles à la Révolution

Troisième partie : de 1793 à 1860 ou d’une occupation Française à l’autre

Quatrième partie : de 1860 à nos jours.

Les chapitres s’articuleront de cette façon :

Histoire des châteaux et Maisons Fortes, généalogie des différents propriétaires.
Les églises, cimetières, monuments de la paroisse et les hommes attachés à leurs histoires
Les évènements géologiques, climatiques, épidémiques, sociologiques lorsqu’ils nous sont connus
Les dirigeants, le climat politique et social
L’implication de l’histoire du Duché ou des différents pays européens dans la vie quotidienne locale
La démographie, les traditions et fêtes
Bibliographie et sources d’archives.